Photophore > Expositions > Âllo la base, ici éclaireur, est-ce que vous me recevez ?

Âllo la base, ici éclaireur, est-ce que vous me recevez ?

du 11 au 15 octobre

Installation de Donald Abad

au Théâtre Louis Aragon - 24, boulevard de l’Hôtel-de-Ville - 93290 Tremblay-en-France
Entrée libre de 14 h à 18 h
Réservation visites commentées au 01 48 61 09 85
Visites commentées scolaires et périscolaires sur réservation du 11 au 14 octobre

JPEG - 43.4 ko

En résidence au Théâtre Louis Aragon cette année dans le cadre d’un CLEA, Donald Abald vous propose ici de découvrir une métaphore des datas, de seuils, de filtres. La base avancée est le lien entre l’éclaireur et le quartier général. À la fois centre de traitement de l’information et zone de repos, c’est une forme mobile et nomade, qui n’a pas de fonction décisionnelle, c’est juste un relais logistique et technique entre l’observation et l’action. Ainsi, à chaque sortie, l’éclaireur communique en direct avec la base son avancée, l’état de ses recherches, ses craintes aussi : « Faut-il continuer à chercher ? », « Pour trouver quoi ? »... À chaque nouvel intervenant, il faut recommencer à instaurer une confiance, un dialogue, un état des lieux des recherches. Si le visiteur de la base avancée est « perdu », il est de bon aloi de lui demander de regarder et d’observer les éléments présents autour de lui dans la tente ou sur les écrans de contrôles. Aucun mot ou chiffre, juste des formes, concrètes, comme des cailloux, entreposés. Support tangible d’une communication, la description correcte, voire l’émission de possibles interprétations sont souvent encouragés et récompensés par l’éclaireur. Parfois, l’éclaireur est déjà trop loin dans le stade de l’avancée de sa réflexion et de ses recherches et il est difficile pour lui de revenir - état de non-retour possible.

Une proposition inscrite également dans le cadre de la Fête de la science 2016.
Attention : cette œuvre ne sera pas visible le samedi 15 octobre.

DONALD ABAD
Donald Abald explore dans son travail la dualité technologie/nature, deux notions fortes englobant les concepts des technologies nomades (GPS, autonomie, temps réel/temps différé, nouveaux territoires de l’information et de la communication), mais également la performance (au sens artistique et sportif du terme) et le land-art. C’est un artiste néo-romantique multimédia dans le sens où son exploration des nouveaux média et des technologies nomades n’est jamais le résultat présenté mais le moyen de créer de nouveaux scénarii à raconter sous forme de récits d’aventures vidéo. Ses expériences nourrissent une interrogation sur la place de l’individu face à son environnement.

EN COMPLÉMENT
Installation de Stéphane Bissières du 11 au 15 octobre
Installation de Scenocosme du 11 au 15 octobre
Visite-atelier animé par Donald Abad mercredi 12 octobre de 14 h à 17 h