Accueil > Actualités > Conférences et débats > Les Métamorphoses d’Ovide illustrées par la peinture

samedi 23 mars à 15 h 30

Les Métamorphoses d’Ovide illustrées par la peinture

Conférence Histoire de l’art par Sylvie Testamarck

Tous publics
Tarifs : 5 € - Non adhérents
 / Entrée libre - Adhérents et moins de 18 ans
3 € - Adhérents des partenaires tremblaysiens

« Partout où la puissance de Rome s’étend sur la terre soumise, je serais lu par la bouche des hommes, et à travers tous les siècles, grâce à la renommée, si les pressentiments des poètes ont quelques vérités, je vivrai. »
Ovide, Les Métamorphoses

Ovide, poète latin, est né à Sulmone (en Italie), en 43 av. J.-C. Élevé au sein d’une riche famille équestre, il étudie le droit à Rome puis, délaissant les carrières judiciaires et administratives afin d’obéir à sa véritable vocation, il devient poète. Pour une raison controversée, il est condamné à l’exil par l’empereur Auguste dans l’Ile de Tomes (dans l’actuelle Roumanie) où il s’éteindra, en 17.
Étant l’auteur inspiré, entre autres, de L’Art d’aimer, des Amours, des Tristes et des Pontiques, il reste surtout gravé dans la mémoire des hommes comme étant le compositeur des Métamorphoses, un poème de 15 livres relatant les fables et légendes mythologiques. L’ouvrage, dont la rédaction commence aux environs de l’an I, suit une progression chronologique, depuis la création du monde jusqu’à l’époque où vit le poète. Dans cette épopée, l’auteur reprend ici un thème classique de l’Antiquité : la métamorphose des êtres humains en animaux, plantes, astres ou rochers. Ainsi se trouve successivement évoqué Lycaon, Deucalion, Phaéton, Narcisse, Echo, Hermaphrodite, Arachné, Daphnée et tant d’autres.
La pérennité de son œuvre ayant été assurée dès le XIIe siècle, La « gloire » d’Ovide fut bien celle qu’il attendait. Son exposé de la mythologie classique n’a pas cessé d’inspirer écrivains et poètes, de Chrétien de Troyes à Shakespeare et Milton. La lecture de ce livre devait aussi flatter l’imaginaire de très nombreux artistes. De Botticelli à Picasso, ils furent nombreux ceux qui choisirent, chacun à leur manière, d’illustrer ce long et beau poème écrit à l’orée du premier millénaire, à jamais lu et admiré.
S. T.