Photophore > Expositions > Urban Light Contact

Urban Light Contact

du 11 au 15 octobre

Installation de Scenocosme

au Théâtre Louis Aragon - 24, boulevard de l’Hôtel-de-Ville - 93290 Tremblay-en-France
Entrée libre de 14 h à 18 h
Réservation visites commentées au 01 48 61 09 85
Visites commentées scolaires et périscolaires sur réservation du 11 au 14 octobre

JPEG - 118.4 ko

Cette œuvre sensible, tactile et sonore met en scène les corps des spectateurs et les transforme en véritables instruments humains. À travers cette création, Scenocosme désire, de manière poétique, questionner le visiteur sur sa perception de l’autre. Une première personne pose sa main sur la bille. Tant qu’elle maintient ce contact avec celle-ci, son corps est sensiblement réactif aux contacts d’autres corps vivants. Mais si elle reste seule, il n’y a aucune réaction. Elle doit inviter une deuxième personne à venir la toucher, et le contact doit se faire de peau à peau. En fonction de la proximité des contacts et des spectateurs, chaque touché corporel provoque des variations sonores. Scenocosme propose ici une expérience sensorielle, mais qui avec le corps de l’autre et avec cette volonté d’animer ce qui échappe à notre perception. Dans cette situation qui rend audible nos contacts énergétiques (électrostatiques) avec l’autre, il s’agit de provoquer, bousculer les degrés de proximités que nous entretenons avec l’être connu ou inconnu.

Une proposition inscrite également dans le cadre de la Fête de la science 2016

SCENOCOSME
Le couple d’artistes Scenocosme réunit Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt. Artistes plasticiens, ils détournent diverses technologies pour créer des œuvres d’art contemporaines. Ils développent la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce aux relations corporelles et sociales des spectateurs. Ils réalisent d’étonnantes hybridations entre technologies et éléments vivants ou naturels (végétaux, humains, eau, bois, pierres...). La plupart de leurs œuvres interactives perçoivent diverses relations invisibles entre les corps et l’environnement. Ils rendent sensibles les variations énergétiques infimes des êtres-vivants en proposant des mises en scène interactives où les spectateurs partagent des expériences sensorielles extraordinaires.

EN COMPLÉMENT
Installation de Stéphane Bissières du 11 au 15 octobre
Installation de Donald Abad du 11 au 15 octobre